Pascale en cavale


Laisser un commentaire

Retraite Yoga – Luang Prabang

Mon arrivée sur les lieux de la retraite de yoga fut à couper le souffle.

Le paysage, les installations du Resort Madala Ou, mon bungalow… tout était encore plus beau que sur le site internet ! Surdose de bonheur… 4 jours ici à relaxer, à faire du yoga, à méditer, à respirer calmement. WOW !

P1070076

Outre les bienfaits physiques du yoga, ce que j’aime AVANT TOUT est l’aspect mental hors du tapis. Le yoga et la méditation m’aident à repousser le stress, à retrouver mon calme intérieur et faire le vide dans ma tête.

tumblr_mpmwc4VNAD1s945zmo1_400J’ai aussi remarqué qu’avec un esprit détendu, calme et serein, je prenais de meilleures décisions et j’abordais les problèmes sous un angle beaucoup plus positif.  En gros, ça me calme la madame et ça me fait du bien !

Avant de vous diriger vers les belles images de cette retraite, j’avais envie de vous partager 2 trucs. Et non, ce ne sont pas mes bouteilles de vin préférées… plutôt un truc pratique et l’autre plus spirituel. Qui sait, cela vous sera peut-être utile dans votre quotidien. Juste vous avertir, on est loin de mes histoires de shooters de whisky à Vang Vieng. Il faut bien balancer notre vie n’est-ce pas. Alors c’est parti…

Côté pratique, si vous désirez vous initier à la méditation, voici mes recommandations:

À la maison : procurez-vous le CD de Nicole Bordeleau / méditation pour mieux vivre

Dans un centre : Il y en a plein. Simplement faire une recherche sur le web. Celui que je connais et que j’aime bien : le centre de méditation Montréal (sur Laurier). Excellent pour débuter.

Côté spirituel, je vous partage les 5 yamas du yoga.  En bref, c’est le code d’éthique universel du yoga… les 5 règles d’or à respecter, autant sur le tapis que dans notre vie  !

yamas 1- Ahimsa (la non-violence). Faire preuve de bonté envers autrui et envers soi. Avoir de la compassion et accepter la différence des autres. NE PAS POGNER LES NERFS. BE COOL !

2- Asteya (ne pas voler). Faire preuve de gratitude envers ce que nous avons déjà. En prenant uniquement ce qui nous appartient ou ce qui nous est offert gracieusement nous sommes en mesure de remplacer la jalousie et la convoitise par la générosité. Outre l’aspect matériel, ce point comprend le temps, l’énergie, la parole, la joie, les idées…

3- brahmacharya (la modération, l’absence de l’excès). Pratiquer la modération et éviter l’excès. Être à l’écoute des besoins de notre esprit et de notre corps. Dans le fond c’est reconnaitre le moment où assez, c’est assez.  La bouffe, l’alcool, le sport… le plaisir de façon modéré.

HEY BOY… étant de nature intense, j’ai beaucoup de travail à faire de ce côté !

4- Aparigraha (détachement). Reconnaitre que notre existence toute entière n’est pas basée sur l’acquisition de biens matériels et les relations (personnelles et professionnelles). Je reprends une phrase de mon cours: Letting go of things that no longer feel good.

5. Satya (la vérité de la parole et de l’esprit, absence de mensonge) En gros c’est être honnête.

–        Envers vous même (pas essayer d’être quelqu’un d’autre juste pour être accepté). Laisser l’égo de côté. En yoga, ne pas être honnête peut causer des blessures.

–        Envers les autres : Il est certain qu’il y a toujours une belle façon de dire les choses. Si on pense que ça peut blesser, il faudrait peut-être mieux ne rien dire

Bon, on s’entend que personne n’est parfait. Comprendre et essayer tout ça, c’est déjà bien je crois.

Sur ce, je vous laisse sur les images de cette ressourçante retraite.


5 commentaires

Vang Vieng: capitale du Tubing !

Tel que mentionné, l’activité ‘’tubing’’ méritait son exclusivité. Je vous entends d’ici chers amis… mais Pascale, qu’est-ce que le tubing? Hey bien c’est assez simple à la base : ce ‘’sport’’ consiste à descendre une rivière sur une grosse chambre à air de camion. 

On est à Vang Vieng… une petite étape d’hydratation s’impose. Il y a des bars qui longent la rivière. Ceux-ci offrent des shooters gratuits, de la bière et toutes sortes d’activités allant du beach volley, au hamac, à la glissade qui finit direct dans la rivière. Depuis quelques années, il ne reste seulement que 4 bars. Avant cela, trop d’accidents, dont de nombreux mortels, ont fait réagir les autorités laotiennes qui ont décidé de fermer presque tous les bars.

Voici un bref récapitulatif de cette journée des plus trippantes… (jeu de mot facile ici).

Midi : On m’a informé le jour d’avant de ne pas débuter avant midi. Raison : tout le monde est encore sur le carreau de la veille. Je me dirige au kiosque de location de tripe. Coût 7$. On doit également donner un dépôt de 10$. Celui-ci nous est remis si on rapporte la tripe en bon état, avant 18h.

12h10 : Un tuk-tuk rassemble les  »tubers » dans le but de nous déposer au début de la rivière.

tubing-tuktuk

12h20 : arrivée au départ.

12h20 à 12h30 : je me beurre de crème solaire. On dit que c’est environ 4 heures à te faire flotter au gros soleil…

12 h30 : C’est parti. Awaye dans l’eau chanceuse ! Et non, pas tout de suite. Avant, on est invité à prendre un shooter de whisky gratuit au premier bar (ha non, pas encore du whisky). Cette fois-ci je passe mon tour. Vous auriez du voir la face du gars quand j’ai dit ‘’No thank you’’. Bouche-bée l’ado! Il me demande pourquoi car il ne comprend vraiment pas ma réaction. Je lui explique que je ne filais pas pour ça mais que je prendrais bien une bonne bière. Il m’amène ma bière et… mon shooter. Persistant le ti-gars!

12h31 : j’ai chaud. Il fait 40C. On est au gros soleil.

12h45 : Je donne mon shooter à quelqu’un. Je reprends ma tripe et je me dirige dans l’eau. WOW… elle était tellement rafraîchissante.

13h : j’ai avancé d’environ 500m… déjà, le 2e autre bar !

Une jeune fille sur le bord de la rive me fait des signes avec ses bras m’invitant à débarquer. Elle me crie ‘’free shooter’’, ‘’free shooter’’. Je pars à rire…impossible de m’en sortir. Mais bon, je décide tout de même de débarquer. L’ambiance était à la fête mais également très relaxe.  Tu pouvais décider de jaser avec des gens au bar, plonger dans l’eau ou simplement relaxer sur des plateformes ou des hamacs. Comme vous pouvez voir, déjà au 2e bar, certains étaient déjà morts au combat 😉

14h : je poursuis ma route. Je décide de passer mon tour sur le 3e bar. Je suis bien dans l’eau.

15h : 4e et dernier bar. Le niveau du son des conversations est à son maximum. Les gens parlent forts, rient fort, la musique est forte… il y a de la joie !

15h30 : je repars, bien hydratée mais avec de moins en moins de crème solaire.

Je croise une pancarte indiquant 5km avant l’arrivée… WHAT !!! Nous sommes en saison sèche, il n’y a pas de courant. OH WELL, c’est quand loin d’être stressant comme plan de match… des heures pour me détendre et me laisser flotter. Après une heure, je n’ai aucune idée de la distance qu’il reste. Je remarque quelqu’un qui me dépasse. Pas fou le gars, il avait ses gougounes dans les mains pour s’aider à ramer. Je fais la même chose. Sur ma route, je croise à mon tour plein de gens, seul ou en gang.

À cette heure de la journée, le soleil était magnifique, c’était vraiment un très beau moment !

IMG_234717h30 : J’arrive à la fin !

J’ai vraiment aimé mon expérience de tubing, tellement que j’importe le concept à St-Donat ! On va faire du tubing sur la rivière noire… en face de chez mes parents. Un arrêt pour s’hydrater en chemin au le bar le plus sympathique en ville:  Chez Réal et Francine !!!

Pascale vous offre le shooter de wisky :-))))))


3 commentaires

Vang Vieng: nature et… Party !

OH que j’en ai long à vous raconter sur cet endroit unique. Le trajet en autobus entre Vientiane (capitale du Laos) et Vang Vieng est superbe. Trois  heures à longer les montagnes. Je n’étais même pas encore arrivée dans la ville que je savais que j’allais aimer l’endroit qui semblait très nature.

Arrivé à bon port. Il est 18h. Je marche vers mon hôtel avec les yeux pétillants. Sur ma route, je ne fais que croiser des compagnies d’aventure qui offrent des excursions de tous genres : hiking, vélo de montagne, kayak et tubing… (je ferai un autre article juste sur cette activité car ça mérite son exclusivité).

Toujours en marchant, je remarque quelque chose qui me fait bien rire. Dans la plupart des restaurants, les gens sont évachés sur des banquettes. Ils mangent, ils boivent et écoutent ‘’Friends’’. Tous les restaurants avec de gros écrans diffusent cette série américaine… crampant ! J’ai expérimenté la chose un soir… agréable !

Toujours en marchant vers mon hôtel (c’était loin de l’arrêt d’autobus), je remarque aussi beaucoup de jeunes assez ‘’pactés’’ merci !

Je vous rappelle, il approximativement 18h.

Je vais laisser Wikipedia vous faire un résumé du côté party de cette ville: En quelques années, Vang Vieng est devenu la destination phare de tous les jeunes touristes occidentaux qui voyagent en Asie. Si ce petit village perdu du Laos est devenu si populaire, ce n’est pas pour des raisons culturelles, mais parce qu’ici alcool et opium sont disponibles partout. C’est le lieu de tous les excès. Aujourd’hui, les jeunes viennent y chercher dépaysement et frisson. 

J’ouvre une parathèse:

Quelques jours avant, j’expliquais à mon amie Catherine Soulié que j’étais gênée (oui, oui… ça m’arrive) de me rendre seule dans un bar prendre un verre. Elle m’a dit : let’s go, c’est en sortant que tu rencontres du nouveau monde avec pleins d’histoires intéressantes à raconter. Je lui dit : tu as raison, prochaine destination, je vais me donner un coup de pied au derrière.

Je ferme la paranthèse… vous me voyez venir !

Alors, après avoir relaxer quelque peu à l’hotel, je me dirige vers un bar. HÉ BOY !!!

C’était plein de jeunes, début vingtaine, qui jouaient à des jeux de bière. Il y avait 2 tables de ‘’beer pong’’ et des attroupements de jeunes en rond qui criaient en groupe ‘’what’s the name of this fucking game… GET WASTED ». Et là, le jeu de calage commençait !  Dans le bar, il y avait de enseignes qui disaient :  »Never underestimate the power of stupid people in a large groups » et  »2 drinks you got a free t-shirts. And Don’t cry in the bar » !

P1060912 Je décide quand même de prendre place au bar pensant à ma chum Catherine. La serveuse me dit ‘’you have a free whisky shoot’’ !!! Heeee, OK !!! Ça commence une soirée de façon intense mais bon, je me dis que ça allait décoincer la matante en moi qui se sentait pas mal hors de sa zone.

Je me prend ensuite une bière et un gars vient me parler… en fait vient essayer de me parler ! Il était en bédaine, le p’tit short serré, maigre comme un pichou. Malgré le fait que je m’en viens bonne pour décoder les nouveaux gazouillis des jeunes enfants de mes amies, les pré-pubères qui ne savent pas boire… faut croire que j’ai encore du travail à faire. Je ne comprenais absolument rien de ce qu’il me disait.

 J’ai donc bu rapidement ma bière et j’ai quitté la beuverie pour retourner à l’hôtel. Je me suis dit que l’option activité en nature était plus mon genre!  CATHERINE SOULIÉ… j’aurai essayé 😉

Le lendemain, j’ai loué un vélo pour me diriger vers un endroit magnifique: Le Blue Lagon. Endroit ou tu peux relaxer, te baigner, te  »swigger » au bout d’une corde, te lancer du haut d’un arbre… et boire !

Évidemment, peut importe l’activité que l’on pratique à Vang Vieng, il y a toujours moyen d’intégrer l’option party !

Ma deuxième journée fut tout aussi agréable. J’ai fait du kayak, j’ai visité des grottes sur une grosse tripe et… j’ai bu quelques bière avec notre groupe de 4 français et un couple de Toronto. C’était une super belle journée !

Cliquez ici pour voir les photos de cette journée de kayak.