Pascale en cavale

Vang Vieng: capitale du Tubing !

5 commentaires

Tel que mentionné, l’activité ‘’tubing’’ méritait son exclusivité. Je vous entends d’ici chers amis… mais Pascale, qu’est-ce que le tubing? Hey bien c’est assez simple à la base : ce ‘’sport’’ consiste à descendre une rivière sur une grosse chambre à air de camion. 

On est à Vang Vieng… une petite étape d’hydratation s’impose. Il y a des bars qui longent la rivière. Ceux-ci offrent des shooters gratuits, de la bière et toutes sortes d’activités allant du beach volley, au hamac, à la glissade qui finit direct dans la rivière. Depuis quelques années, il ne reste seulement que 4 bars. Avant cela, trop d’accidents, dont de nombreux mortels, ont fait réagir les autorités laotiennes qui ont décidé de fermer presque tous les bars.

Voici un bref récapitulatif de cette journée des plus trippantes… (jeu de mot facile ici).

Midi : On m’a informé le jour d’avant de ne pas débuter avant midi. Raison : tout le monde est encore sur le carreau de la veille. Je me dirige au kiosque de location de tripe. Coût 7$. On doit également donner un dépôt de 10$. Celui-ci nous est remis si on rapporte la tripe en bon état, avant 18h.

12h10 : Un tuk-tuk rassemble les  »tubers » dans le but de nous déposer au début de la rivière.

tubing-tuktuk

12h20 : arrivée au départ.

12h20 à 12h30 : je me beurre de crème solaire. On dit que c’est environ 4 heures à te faire flotter au gros soleil…

12 h30 : C’est parti. Awaye dans l’eau chanceuse ! Et non, pas tout de suite. Avant, on est invité à prendre un shooter de whisky gratuit au premier bar (ha non, pas encore du whisky). Cette fois-ci je passe mon tour. Vous auriez du voir la face du gars quand j’ai dit ‘’No thank you’’. Bouche-bée l’ado! Il me demande pourquoi car il ne comprend vraiment pas ma réaction. Je lui explique que je ne filais pas pour ça mais que je prendrais bien une bonne bière. Il m’amène ma bière et… mon shooter. Persistant le ti-gars!

12h31 : j’ai chaud. Il fait 40C. On est au gros soleil.

12h45 : Je donne mon shooter à quelqu’un. Je reprends ma tripe et je me dirige dans l’eau. WOW… elle était tellement rafraîchissante.

13h : j’ai avancé d’environ 500m… déjà, le 2e autre bar !

Une jeune fille sur le bord de la rive me fait des signes avec ses bras m’invitant à débarquer. Elle me crie ‘’free shooter’’, ‘’free shooter’’. Je pars à rire…impossible de m’en sortir. Mais bon, je décide tout de même de débarquer. L’ambiance était à la fête mais également très relaxe.  Tu pouvais décider de jaser avec des gens au bar, plonger dans l’eau ou simplement relaxer sur des plateformes ou des hamacs. Comme vous pouvez voir, déjà au 2e bar, certains étaient déjà morts au combat 😉

14h : je poursuis ma route. Je décide de passer mon tour sur le 3e bar. Je suis bien dans l’eau.

15h : 4e et dernier bar. Le niveau du son des conversations est à son maximum. Les gens parlent forts, rient fort, la musique est forte… il y a de la joie !

15h30 : je repars, bien hydratée mais avec de moins en moins de crème solaire.

Je croise une pancarte indiquant 5km avant l’arrivée… WHAT !!! Nous sommes en saison sèche, il n’y a pas de courant. OH WELL, c’est quand loin d’être stressant comme plan de match… des heures pour me détendre et me laisser flotter. Après une heure, je n’ai aucune idée de la distance qu’il reste. Je remarque quelqu’un qui me dépasse. Pas fou le gars, il avait ses gougounes dans les mains pour s’aider à ramer. Je fais la même chose. Sur ma route, je croise à mon tour plein de gens, seul ou en gang.

À cette heure de la journée, le soleil était magnifique, c’était vraiment un très beau moment !

IMG_234717h30 : J’arrive à la fin !

J’ai vraiment aimé mon expérience de tubing, tellement que j’importe le concept à St-Donat ! On va faire du tubing sur la rivière noire… en face de chez mes parents. Un arrêt pour s’hydrater en chemin au le bar le plus sympathique en ville:  Chez Réal et Francine !!!

Pascale vous offre le shooter de wisky :-))))))

Auteur : Pascale en cavale

Une fille bien simple qui s'est dit un jour: "Mieux vaut vivre ses rêves que rêver sa vie" !

5 avis sur « Vang Vieng: capitale du Tubing ! »

  1. Allo Pascale!!! Je te lis religieusement et j’attends toujours ton prochain post. nous venons de terminer 3 semaines de vacances en famille a Fernie et nous avons fait du tres beau ski. Mes parents y etaient et je les ai initie a ton blog… Maman adore te lire egalement. Tu nous fais connaitre une nouvelle region d’une tres belle facon – merci 🙂
    Profites en bien!
    Caroline xxx

    • Merci Caro pour ton beau message ! Ça me fait super plaisir de savoir que les Monarque suivent mon blog. Je vraiment du plaisir ici. Chaque journée est une surprise… c’est ça qui est génial. JE me lève, j’ai une brève idée de ce qui m’attend mais sans plus… je me laisse guider par la journée. Pas pire comme feeling ! JE vous promet plein d’autres belles histoires. Merci de me lire et m’écrire. Gros bisous à vous tous. xxx…

  2. HA ben là tu parles!!!!!!!!!!!!!!!! Ça m’intéresse vraiment beaucoup de traîner dans l’eau tout en ingurgitant de l’alcool… mon genre!
    Chanceuse! Profites-en! Tes photos sont magnifiques… j’ai envie de partir drette là!
    Manon xxx

    • MANON !!! ALLOOOOOO !!!
      Je dois avouer, on est BEN EN TA ici !!! LE soleil, la bouffe, l’ambiance de l’asie, la siesta, la fiesta… ça roule ma poule 🙂
      Tu sais combien coûte une bière. Quand c’est cher c’est 1$. Pas de sport, de la bière et du  »stiky rice » en quantité industriel… je fais vraiment comme Julia Robert dans Eat, Pray, Love. Je suis sur le bord d’aller m’acheter des shorts plus grand… puis je m’en fou. C’Est tellement bon ! Merci pour ton message. Hâte de te revoir la binette xxx…

  3. le tubing c’est fini ? Quelle bonne nouvelle. C’était devenu un village rempli de débiles qui regardent Friends en boucle à la télé, qui gerbent dans les rues et tiennent à peine debout. Tas de cons. Bon, ils sont ailleurs maintenant, Sihanoukville au Cambodge a récuperé ces gros nazes qui se laissent pousser une barbe de demi-puceaux pour paraitre un peu plus « Hommes ». Apres, on s’étonne que les Asiatiques perdent leur sourire. Forcement, avec ce genre de touristes à supporter jours après jours, on a qu’une envie, c’est qu’ils retournent chez eux, boire, gerber, se défoncer. Vang Vieng trouvera un tourisme plus authentique, à l’image du Laos et non à l’image de l’Occident, et c’est tant mieux.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s